» Des Yeux et un Tandem »

#changerlesregards

Jean-Philippe, Maurice, déficients visuels et Jennifer, malvoyante se sont lancés un défi:

𝗥é𝗮𝗹𝗶𝘀𝗲𝗿 𝗹𝗲 𝘁𝗼𝘂𝗿 𝗱𝗲 𝗹’î𝗹𝗲 𝗱𝗲 𝗹𝗮 𝗥é𝘂𝗻𝗶𝗼𝗻 𝗲𝗻 𝗧𝗮𝗻𝗱𝗲𝗺

Accompagnés et soutenus par l’association IRSAM, ils ont relevé ce challenge avec brio, la semaine dernière.

L'équipe complète souriante à l'arrivée
L’équipe

Les handi-Cyclistes

Objectif: dépasser le handicap!

Portrait de jennifer
Jennifer

Jennifer, malvoyante depuis 2015 suite à une maladie génétique, a décidé de pédaler pour relever un défi. Elle souhaite prouver que tout est possible malgré le handicap.

« La société nous met sans cesse des bar­rières, il ne faut pas s’en mettre des supplémentaires. Il faut simplement vivre. Le handicap n’est pas un frein ! »

Jennifer

Se considérant comme peu sportive, Jennifer s’est entrainée de manière régulière et assidue pendant 4 mois. Elle a découvert la discipline du Tandem.

« Ce n’est vraiment pas facile d’être à deux à vélo. La personne installée à l’avant doit tenir l’équi­libre. Il faut qu’il y ait une réelle confiance sur un tandem ».

Jennifer

De ces trois jours Jennifer retient une expérience touchante d’équipe bienveillante et solidaire. Un challenge physique parfois compliqué mais qui offre un dépassement de soi valorisant.

Aujourd’hui, elle veut bénéficier de son expérience pour accompagner des nouveaux bénéficiaires dans le projet ‘tandem » et suivre une formation de « pair-aidant » pour mettre en avant ses compétences.

Enfin, son prochain défi physique est une randonnée dans Mafate.

Bravo Jennifer!

Portrait de Jean-Philippe
Jean-Philippe

Jean-Philippe est déficient visuel depuis 1996. Depuis, il souhaite montrer que « tout est possible ».

Des idées plein la tête, des projets corporatifs et utiles à son actif , il arpente l’île avec son sourire, sa bonne humeur et sa canne blanche.

Son objectif: une meilleure inclusion sociale des déficients visuels. Pour y répondre, il organise des formations, des sensibilisations ainsi que diverses activités.

Pour ces 50 ans, Jean-Philippe a voulu relever son défi.

« C’est un défi que j’avais envie de relever, mon cadeau d’anniver­saire si on peut dire »

Jean-Philippe

Avant cette aventure, Jean-Philippe n’était jamais monté sur un vélo. Un travail de longue haleine qui a nécessité plusieurs mois d’entrainement.

Bravo Jean-Philippe!

 » Avec mon binôme, sur ce tandem, on ne forme plus qu’un seul corps. Il me commente tout. Les paysages, les change­ments de direction, les obs­tacles aussi car je perçois les vibrations de la masse quand un bus ou un camion croise notre route ».

jean-philippe

Le Bitume Péi

En duo avec leur accompagnant voyant, ils ont sillonné les routes de l’île pendant trois jours.

Le parcours

227 km, 3 étapes:

  • Saint-Leu —> Saint-Denis
  • Saint-Denis —> Saint-Philippe
  • Saint-Philippe —> Saint-Leu

Pendant leur parcours, ils ont été suivis et soutenus par les différents établissements IRSAM de l’île.

Une équipe de choc

Soutenus par le Service d’Accompagnement Médico Social pour Adultes Handicapés – Déficients Visuels (SAMSAH DV), Jennifer, Jean-Philippe et Maurice ont construit et mené ce projet pendant plusieurs mois.

Ils ont été épaulés et guidés par Solen (psychomotricienne), Yannick (éducateur spécialisé) et Edouard (bénévole), les binômes des tandems ainsi que par une équipe d’assistance tout le long du parcours.

Un beau défi 𝗛𝗮𝗻𝗱𝗶𝗩𝗮𝗹𝗶𝗱𝗲 qui nous montre encore une fois que tout est possible.
🌍🏝♿😎

Une préparation physique et logistique

Un vendredi sur deux l’équipe s’est réunie pour des séances de côtes et de descentes pendant 3 heures. Après un échauffement, ils arpentaient tous ensemble différents chemins selon différents objectifs.

Les duos ont alors appris à s’écouter, se coordonner et communiquer pour une harmonie parfaite sur le tandem.

Avec l’accompagnateur, il faut qu’on pose le même pied sur la pédale au même moment. Il me décrit le parcours et les arrêts. On doit être concentré sur sa voix et éviter d’être parasité par les bruits des voitures. »

Jean-Philippe

Entre deux préparations physiques, l’équipe s’est mobilisée pour trouver des sponsors et des partenaires. Ils ont organisé une cagnotte Leetchi ainsi qu’un pique-nique partage avec une tombola.

L’objectif était aussi de montrer à tout le monde que malgré le handicap visuel on peut accomplir ses défis et sortir de chez soi.

Tout au long du chemin, les cyclistes ont été encoura­gés par les automobilistes et les passants. « On nous klaxonne, on nous motive à continuer. Cela me touche beaucoup ».

L’association IRSAM

À la Réunion, l’association IRSAM accompagne 500 adultes et 800 enfants en situation de déficience sensorielle (sourds, mal-entendants, non-voyants, mal-voyants), déficience intellectuelle et handicaps associés, trouble du spectre autistique,  trouble DYS ou handicaps rares. Elle soutient les bénéficiaires dans leur vie quotidienne, en établissement d’accueil médicalisé ou non médicalisé. 

Par la journée  » IRSAM en mouvement  » organisée sur tout le territoire national du 17 novembre 2021, l’association prône l’inclusion sociale des personnes en situation de handicap.

Retrouver l’association IRSAM:

Sans les yeux mais avec le cœur et les jambes!

Logo IRSAM
IRSAM

Commentaires

  • Soyez le premier à commenter !
  • Ajouter un commentaire
    La Réunion pour Tous

    GRATUIT
    VOIR